| Actualité / journal SEV

Section SEV VPT Nord vaudois

Les conducteurs de bus aimeraient faire sauter les bouchons d’Yverdon

Les conducteurs de bus de Travys, affiliés à la section SEV VPT Nord vaudois, demandent un meilleur aménagement du trafic routier à Yverdon-les-Bains. Prochainement, ils feront part aux autorités de la capitale du Nord vaudois des difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs fonctions.

Etienne Favez: « Ce qui fait problème, ce sont les heures de pointe ».

« C’est nous qui nous nous faisons engueuler par nos clients lorsque nous ne tenons pas l’horaire ! » Etienne Favez travaille depuis une dizaine d’années chez Travys. Il représente les conducteurs de bus au sein du comité de la section SEV VPT Nord vaudois. Bien que de tempérament jovial, Etienne Favez en a raz la casquette des bouchons en ville d’Yverdon.

Sondage interne

Même son de cloche du côté des autres conducteurs – une trentaine – de la compagnie Travys. « Ce qui fait problème, explique Etienne Favez, ce sont les heures de pointe. Dans le centre ville et dans les carrefours à l’entrée de la ville on n’avance pas, le trafic y est trop dense. » Un malaise qui dure depuis trop longtemps. Le comité de la section SEV VPT Nord vaudois a décidé d’effectuer un sondage auprès des conducteurs de bus de la compagnie afin de cerner les problèmes et de les soumettre à l’exécutif de la Ville d’Yverdon-les-Bains.

Rencontre avec la Municipalité

La Municipalité de la capitale du Nord vaudois a déjà donné son accord de principe pour rencontrer une délégation de conducteurs. Reste à fixer la date. Mais est-ce que ce ne serait pas à l’entreprise Travys d’exiger auprès des autorités communales des améliorations dans la gestion du trafic routier ? Philippe Raufaste, président de la section SEV VPT Nord vaudois, a l’impression que sur ce dossier les discussions piétinent. « Mais ce qui est certain, commente Philippe Raufaste, c’est que les revendications de nos conducteurs de bus concordent avec celles de l’entreprise. Lorsque les autorités communales entendront les doléances des conducteurs - des hommes du terrain - peut-être qu’elles saisiront mieux l’ampleur du malaise ! »

Vaste programme

Quelles solutions préconisent les conducteurs de bus pour améliorer la situation ? Etienne Favez cite pêle-mêle « les passages aux feux devraient nous être facilités, certains carrefours mériteraient d’être transformés en giratoires, des pistes réservées au bus pourraient être créées et faudrait faire en sorte de diminuer le trafic privé en centre ville ». Vaste programme qui, comme le souligne Philippe Raufaste, « doit sérieusement être pris en compte car l’offre des transports publics va encore augmenter en ville d’Yverdon-les-Bains, notamment grâce à l’introduction, dans une année, de la zone tarifaire Mobilis et au développement du projet Agglo-Y ».

Et l’on peut être d’ores et déjà certain que lorsque les autorités yverdonnoises auront décidé de faire sauter les bouchons routiers, les conducteurs de chez Travys, eux, feront sauter le champagne.

Alberto Cherubini

Ecrire un commentaire