| Actualité / journal SEV

Réorganisation infrastructure CFF

« Nous sommes minés par les réorganisations ! »

Ernst Küng
« A l’Infrastructure, depuis 1999 une réorganisation chasse l’autre et c’est un fardeau pour le personnel » dit Ernst Küng, chef de projet d’exécution Voie ferrée à I-UB-Olten et co-président central de la sous-fédération SEV BAU. Car les organigrammes et les processus changent avec chaque restructuration, ce qui chamboule aussi le réseau de relations des collaborateurs et collaboratrices. Ceux-ci reçoivent de nouvelles tâches ou d’autres missions, ce qui peut avoir des répercussions sur leur classement, lorsqu’ils ne se voient pas attribuer un nouveau lieu de travail. Ou alors ils doivent même se chercher un nouveau poste. La réorganisation „Wespa“ est à peine plus ou moins achevée et le remaniement profond et complexe du classement des postes sous toit que tout est de nouveau chamboulé ...

« On parle d’industrialisation depuis 1999 ! » poursuit Ernst Küng. Mais les structures n‘en sont guère devenues moins compliquées. Il manifeste donc quelque scepticisme sur la possibilité qu’ « Infrastructure 2014 » puisse résoudre les plus grands problèmes de cette unité. Il voit ces problèmes dans les conditions-cadre : « Personne ne veut payer davantage pour l’entretien bien que nous devions en faire plus car la capacité du réseau est toujours plus exploitée. C’est à cause de cela que nous avons un besoin de rattrapage d’un milliard ». Dans le même temps, les intervalles pour l’entretien diminuent sans cesse. « L’année prochaine, nous ne disposerons que de trop peu de nuits et de week-ends pour faire les travaux nécessaires ! »

Ernst Küng trouve aussi problématique qu’il y ait toujours moins de collaborateurs et de chefs aux CFF qui aient une vraie et longue expérience pratique des travaux et de l’entretien. Il y a aussi à faire dans la formation. Il ne trouve pas faux qu’on doive réduire un overhead que des chefs précédents avaient enflé mais il se demande : « Qui en paiera la note ? Partout où ce sera possible, les collaborateurs du bas de l’échelle qui ne peuvent pas se défendre : les secrétaires, les gens qui n’ont pas de chef ? »

Fi

Ecrire un commentaire