| Actualité / journal SEV

Manifestation du personnel CGN mardi 29 septembre à Lausanne

Pour que les bateaux Belle Epoque ne finissent pas dans un cercueil!

Cérémonie macabre mardi 29 septembre à Lausanne. Plus d’une septantaine d’employés CGN ont imaginé la mise en bière du bateau Vevey afin de protester contre la lenteur des décisions politiques concernant les crédits de rénovation, notamment.

« Les politiques veulent enterrer les bateaux, le personnel n’est pas d’accord ». C’est ce que scandait le secrétaire syndical Olivier Barraud mardi dans les rues de Lausanne, en tête du cortège du personnel CGN se rendant devant le siège du Grand Conseil. Aux députés, les employés de la navigation voulaient surtout demander d’avancer rapidement dans la demande de crédit qui comprend notamment la rénovation du bateau Vevey. Si ce crédit n’est pas voté, la CGN devra supprimer des prestations dès 2012, voire 2011. Cela représenterait une suppression de postes de travail.
Vu que rien ne bouge, une résolution a été déposée mardi après-midi par quelques députés afin de rappeler l’échéance de la motion (31 octobre) qui demandait le vote du crédit.

Quant à l’audit sur la CGN de la fiduciaire Edmond Favre SA, il contient selon le personnel des erreurs et des recommandations non étayées. Le personnel déplore d’ailleurs qu’à aucun moment les auteurs de cet audit n’aient daigné s’enquérir de l’opinion du personnel ou de leurs représentants. C’est pourquoi une analyse, comprenant cette fois-ci les 40 millions de retombées indirectes sur l’économie touristique lémanique produites par des prestations CGN, a été établie par le SEV. Ceci afin de remettre les pendules à l’heure… 
Henriette Schaffter

Sous information similaire, vous trouverez le rapport du SEV concernant la CGN.

Ecrire un commentaire