| Actualité / contact.sev

Mises au concours

Le SEV et syndicom obtiennent plus de protection pour les bus jurassiens!

syndicom et le SEV poussent un « ouf » de soulagement suite à l’acceptation ce mercredi à une courte majorité de la motion du Groupe VERTS et CS-POP « Mises au concours des lignes de bus : des garanties pour les salarié-e-s et les usagers ». L’appel d’offres des lignes du réseau de bus jurassien devra donc inclure l’obligation de négocier une CCT s’appuyant sur les usages de la branche dans la région. Avec ce vote, le Parlement jurassien protège les conditions de travail du personnel des transports publics du dumping salarial et social.

« Ce sont quelque 150 places de travail dans les transports publics qui sont protégés grâce à l’adoption de cette motion, se réjouit Jean-François Donzé, secrétaire régional de syndicom. Avec l’obligation de négocier une CCT pour soumissionner, nous évitons que des multinationales des transports ne viennent exploiter des lignes avec pour seul objectif de réaliser de juteux profits. Il est important de souligner l’implication du personnel dans ce dossier. Il est su de mobiliser et expliquer les enjeux à la population et aux politiques.»
Le résultat du vote est une véritable bouffée d’oxygène pour le personnel des CJ et de CarPostal dont une vingtaine d’entre eux avaient accueilli les député-e-s ce mercredi matin. «Le Parlement a su entendre le personnel mais aussi les usagers qui ont signé la pétition lancée en septembre et qui a récolté 4000 signatures. La population a montré son attachement aux entreprises exploitantes actuelles dont l’offre est appréciée, analyse le secrétaire syndical SEV Jean-Pierre Etique. Le danger de dumping salarial s’éloigne et la sécurité des usagers en sort renforcée car qui dit horaires de travail inacceptables, dit impact sur l’état de santé du personnel roulant. Et personne n’a intérêt à avoir des zombies au lieu des chauffeurs.»
Le Gouvernement jurassien avait décidé de mettre au concours l’ensemble de ses lignes de bus au printemps 2018. La loi jurassienne sur les transports publics parle des usages de la branche dans la région. Une notion trop vague qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives. Le Parlement jurassien a comblé cette lacune ce mercredi et rappelé l’importance du partenariat social. Les CCT actuelles règlent aussi les indemnités pour le travail du soir, de nuit et/ou du week-end, les congés parentaux ou encore les dispositions relatives à la LPP.
Le SEV et syndicom vont maintenant demander une rencontre au ministre des Transports David Eray afin de travailler main dans la main avec le Gouvernement.

        

Ecrire un commentaire