| Actualité / contact.sev

Genève

Préavis de grève maintenu aux tpg

Le SEV, avec le Front syndical, maintient son préavis de grève aux tpg. Il y a certes des améliorations du côté de l’embauche mais c’est encore insuffisant. Par ailleurs, le SEV a demandé à son délégué de se retirer des commissions opérationnelles du Conseil d’administration des tpg.

« Grâce au préavis de grève, les lignes ont bougé », relève Vincent Leggiero, président de la section SEV-tpg. Valérie Solano, secrétaire syndicale SEV, précise qu’on a constaté « l’intensification des embauches, mais cela reste insuffisant. Cela ne détend pas encore les horaires. Il est nécessaire de les remodeler pour sortir les jeunes conducteurs de la voltige. Nous allons d’abord organiser des permanences et une assemblée avec le Front syndical. Il y aura, au final, une consultation écrite. »

Critique du SEV au CA

Autre thème : le fonctionnement du Conseil d’administration. Le SEV le dit depuis un bon moment déjà : le Conseil d’administration des TPG intervient beaucoup trop dans des affaires de l’entreprise qui ne devraient normalement pas être de son ressort. En effet, le Conseil d’administration doit vérifier l’utilisation des finances, décider des orientations stratégiques et s’assurer de la cohérence du développement en accord avec les communes mais ne doit aucunement intervenir dans les décisions qui relèvent de l’opérationnel ainsi que dans les rapports avec le personnel. Le SEV a donc demandé à son délégué François Sottas de quitter ces commissions opérationnelles. Le SEV attend du Conseil d’Etat et de la présidente du CA qu’ils rappellent le rôle qui incombe à chacun.

La présidente du CA, Anne Hornung-Soukup, a déploré la décision du SEV et a démenti tout interventionnisme de sa part.

Henriette Schaffter/vbo

Commentaires

  • Ghio  franck

    Ghio franck 25/02/2017 08:50:53

    Bonjour , je suis conducteur en France , j'ai proposé ma candidature à chaque fois que des postes de conducteurs d'autobus était proposé par les TPG, et toute ont été refusé, en sachant qu'un préférence d'embouche est proposé au citoyen suisse je que je comprend. J'espère que le moment viendra de permettre à des conducteurs francais de pouvoirs accéder a cette très belle entreprise . Cordialement
    Franck Ghio

Ecrire un commentaire